poele surconsommation
Entretien

Surconsommation de pellets ? Avez vous pensez à vérifier le joint de votre Poêle ?

Par Julien Lamentiere , le 20 mars 2024 , mis à jour le 20 mars 2024 - 5 minutes de lecture
5/5 - (1 vote)

Le poêle à granulés est un équipement apprécié pour sa faible consommation énergétique et son fonctionnement écologique. Cependant, pour garantir une utilisation sécurisée et efficace, il est essentiel d’assurer un bon entretien et notamment de veiller au remplacement des joints lorsque cela est nécessaire. Dans cet article, nous vous présentons les différents éléments pouvant vous aider à déterminer si le joint de votre poêle à granulés doit être remplacé.

Comprendre le rôle des joints dans un poêle à granulés

Dans un poêle à granulés, les joints assurent l’étanchéité entre différentes parties du système, empêchant les fuites d’air et de gaz de combustion et la perte de chaleur. Ils contribuent également à l’isolation phonique et thermique de l’appareil, favorisant ainsi son bon fonctionnement et préservant la sécurité des occupants.

Les joints de porte

Les joints de la porte garantissent une étanchéité parfaite entre celle-ci et le corps du poêle à granulés. Ils permettent d’éviter les entrées d’air parasites qui peuvent perturber la combustion et entraîner une surconsommation de granulés, ainsi que des émissions nocives et polluantes. Ils contribuent également à une isolation acoustique performante.

Les joints de décendrage

Le décendrage est un élément clé pour l’entretien de votre poêle à granulés. Les joints situés autour du tiroir de décendrage ont pour rôle d’assurer une étanchéité parfaite et d’éviter que les cendres ne s’échappent dans la pièce.

Les signes indiquant un remplacement nécessaire des joints

Plusieurs indices peuvent vous alerter sur la nécessité de remplacer le joint de votre poêle à granulés :

  • Une consommation excessive de granulés : Si vous constatez que votre appareil consomme davantage de combustible sans pour autant augmenter sa température de chauffe, cela peut être dû à des entrées d’air parasites causées par un joint défectueux.
  • Des odeurs inhabituelles : Un joint usé ou endommagé peut entraîner des fuites de gaz de combustion, engendrant des mauvaises odeurs pouvant être nocives pour votre santé.
  • Des bruits anormaux : Un joint qui ne joue plus correctement son rôle d’isolation phonique peut provoquer des bruits inhabituels lors de l’utilisation de votre poêle à granulés.
  • Une difficulté à fermer la porte du poêle : Si vous sentez une résistance lorsque vous essayez de fermer la porte de votre poêle, cela pourrait indiquer que le joint est en mauvais état et ne permet plus une étanchéité optimale.
  • Inspecter visuellement le joint : Enfin, vérifiez régulièrement l’état du joint de votre poêle à granulés. S’il présente des signes d’usure tels que des fissures, des déchirures ou un aplatissement, il est alors temps de le remplacer.

La fréquence de remplacement des joints

Il n’y a pas de règle stricte concernant la durée de vie des joints dans un poêle à granulés, car celle-ci dépend notamment de la qualité de l’équipement, de son utilisation et de son entretien. Toutefois, il est généralement conseillé de procéder au remplacement des joints tous les deux ans, ou plus souvent si vous observez l’un des indices mentionnés ci-dessus.

Maintenance préventive

Pour garantir le bon fonctionnement de votre poêle à granulés et éviter les problèmes liés à un joint défectueux, il est recommandé d’effectuer une maintenance préventive. Cela consiste à réaliser un entretien annuel complet de votre appareil, incluant notamment la vérification et le nettoyage des conduits d’évacuation des fumées, le contrôle de la chambre de combustion, ainsi que l’inspection et le changement éventuel des joints.

Comment remplacer le joint de votre poêle à granulés

Si vous constatez que le joint de votre poêle à granulés doit être remplacé, voici les étapes à suivre pour effectuer le remplacement :

  1. Choisir le bon joint : Il est essentiel de sélectionner un joint adapté à votre poêle à granulés. Consultez la notice d’utilisation de votre appareil ou contactez votre fournisseur pour obtenir des conseils.
  2. Démonter l’ancien joint : À l’aide d’un tournevis ou d’une spatule, retirez délicatement l’ancien joint en prenant soin de ne pas abîmer la surface sur laquelle il était fixé.
  3. Nettoyer la zone de fixation : Avant de poser le nouveau joint, veillez à bien nettoyer la zone où il sera installé pour éliminer toute trace de colle, de résidus ou de poussière qui pourrait compromettre son adhérence et donc son étanchéité.
  4. Poser le nouveau joint : Appliquez un cordon de colle spécifique sur la zone où le joint sera fixé, puis positionnez délicatement celui-ci en suivant les contours de la partie concernée. Pressez légèrement pour favoriser une bonne adhérence et vérifiez que le joint est parfaitement ajusté.
  5. Laisser sécher : Accordez un temps de séchage suffisant avant de réutiliser votre poêle à granulés afin de garantir une bonne prise de la colle et une étanchéité optimale.

Avec ces quelques conseils, vous pourrez désormais identifier les signes indiquant un remplacement nécessaire des joints de votre poêle à granulés et réaliser cette opération en toute sécurité.

Tutos-Poele : L'actualité autour du Bois !

Partagez cet article :
Julien Lamentiere

Julien Lamentiere

Julien est le fondateur de Tutos-Poele , les poêles à granulés le fascinent et il a étudié minutieusement les accessoires permettant de consommer moins de pellets.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.