poele à granulés condensation
Entretien

Pourquoi votre Poêle à Granulés condense-t-il ? Voici quelques astuces à connaître !

Par Julien Lamentiere , le 23 février 2024 , mis à jour le 23 février 2024 - 5 minutes de lecture
5/5 - (1 vote)

La condensation au niveau du poêle à granulés est un problème pouvant affecter son rendement, tout en créant un contexte désagréable pour les occupants d’un logement. Pour l’éviter et mieux gérer cet inconvénient, il est essentiel de mieux comprendre les causes de la présence de condensation, ainsi que de suivre divers conseils et astuces.

Identifier les sources de condensation dans le poêle à granulés

Tout d’abord, il convient d’identifier les principales causes de la condensation sur le poêle à granulés. En voici quelques-unes :

  • Un système de chauffage mal paramétré : si la température de consigne est trop basse, la différence entre la chaleur produite par le poêle et l’air ambiant va créer des zones propices à la formation de condensation.
  • Une mauvaise qualité de pellets : les granulés de bois de mauvaise qualité, ou ayant pris l’humidité, vont libérer davantage de vapeur d’eau lors de leur combustion, augmentant ainsi la quantité de condensation produite dans le poêle.
  • Une isolation insuffisante ou défaillante : une mauvaise isolation des conduits de fumée, par exemple, favorise le refroidissement rapide des gaz de combustion, avec pour conséquence la création de condensation à l’intérieur du poêle à granulés.
  • Une aération déficiente : une mauvaise aération de la pièce où se trouve le poêle à granulés, notamment si elle est trop étanche, ne permet pas un bon brassage entre l’air chaud et l’air froid, créant ainsi des zones sensibles à la condensation.

Quelles solutions pour éviter la condensation dans le poêle à granulés ?

Afin de réduire les risques de formation de condensation au niveau du poêle à granulés, il est possible d’intervenir sur plusieurs points :

1. Vérifier et ajuster les réglages du poêle à granulés

Il est important de faire réaliser régulièrement un bilan énergétique de votre logement afin de s’assurer que les réglages du poêle à granulés sont corrects. Lorsque vous allumez le poêle, vérifiez que la température monte rapidement et qu’il maintient ensuite cette chaleur sans difficulté.

2. Utiliser des pellets de bonne qualité

Optez pour des granulés de bois ayant un faible taux d’humidité (< 10%) et une densité suffisamment élevée (< 650 kg/m³) pour garantir une combustion optimale. Conservez-les au sec et à l’abri de l’humidité, pour éviter qu’ils se détériorent avant leur utilisation. Nous avons listé les meilleurs marques de granulés de bois ICI

A lire : notre guide pour stocker les granulés de bois)

3. Améliorer l’isolation et l’étanchéité du logement

Limiter les déperditions thermiques permet de soutenir le rendement du poêle à granulés et de lutter contre la formation de condensation. Pour cela, inspectez vos conduits de fumée, fenêtres et portes, véritables sources de perte de chaleur. Vérifiez également que votre système de ventilation dispose d’un débit suffisant et qu’il fonctionne correctement.

4. Installer un échangeur de chaleur ou une récupération de calories sur les fumées

Ce type de dispositif s’installe sur les conduits de fumée afin de récupérer la chaleur qui se dégage lors de la combustion pour réchauffer davantage l’espace intérieur du logement. Ainsi, on évite le refroidissement et donc la formation de condensation.

Comment réagir face à la condensation dans le poêle à granulés ?

Si vous constatez de façon régulière la présence de condensation sur votre poêle à granulés, il est important d’intervenir rapidement :

  1. Consultez le manuel d’utilisation de votre appareil : certains modèles peuvent disposer de consignes spécifiques en cas de condensation, que vous devrez suivre attentivement.
  2. Faites appel à un professionnel qualifié : un expert saura vérifier point par point tous les éléments susceptibles d’avoir un impact sur la création de condensation dans votre poêle à granulés, pour y apporter au plus vite des solutions adaptées.
  3. Entreprenez des travaux de rénovation si nécessaire : si l’origine du problème est une mauvaise isolation ou aération, il vous faudra réaliser les travaux recommandés par le professionnel pour corriger ces défauts et améliorer la performance énergétique de votre logement.

La condensation dans le poêle à granulés peut ainsi être évitée grâce à une meilleure connaissance des différentes causes, un entretien régulier et en prenant les mesures nécessaires pour assurer une combustion optimale. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour toute question ou décision quant aux adaptations éventuelles à réaliser sur votre appareil de chauffage central.

Tutos-Poele : L'actualité autour du Bois !

Partagez cet article :
Julien Lamentiere

Julien Lamentiere

Julien est le fondateur de Tutos-Poele , les poêles à granulés le fascinent et il a étudié minutieusement les accessoires permettant de consommer moins de pellets.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.