consommation poele à bois
Poêles

La consommation électrique d’un poêle à granulés : ce qu’il faut savoir

Par Julien Lamentiere , le 5 décembre 2023 , 1 commentaire - 4 minutes de lecture
2.9/5 - (54 votes)

Lorsqu’on envisage d’installer un poêle à granulés dans sa maison, la question de la consommation électrique se pose souvent. En effet, choisir ce type de chauffage implique de prendre en compte plusieurs facteurs tels que le rendement, l’autonomie, le coût et bien sûr la consommation électrique. Dans cet article, nous allons détailler les éléments qui impactent cette consommation ainsi que des astuces pour réduire celle-ci.

Comment fonctionne un poêle à granulés ?

Un poêle à granulés, également appelé poêle à pellets, est un système de chauffage qui utilise des granulés de bois comme combustible. Ces granulés sont fabriqués à partir de sciure et de copeaux de bois compressés, sans colle ni additif. Ils offrent une source d’énergie renouvelable et relativement bon marché comparée aux énergies fossiles.

Le principe de fonctionnement d’un poêle à granulés repose sur l’allumage automatique du foyer grâce à une résistance électrique et un ventilateur, suivis de la distribution automatique des granulés depuis le réservoir intégré au poêle. La combustion des granulés génère de la chaleur, qui est ensuite diffusée dans la pièce par convection ou ventilation forcée selon les modèles.

Quels sont les éléments impactant la consommation électrique ?

La puissance de l’appareil et des ventilateurs

Tout d’abord, il faut savoir que la consommation électrique d’un poêle à granulés dépend de sa puissance (exprimée en watts ou kilowatts), qui varie généralement entre 5 kW et 15 kW. Plus la puissance est élevée, plus la consommation électrique le sera également.

De même, la présence de ventilateurs pour diffuser la chaleur dans la pièce ou aspirer les fumées peut entraîner une consommation électrique supplémentaire. En effet, ces ventilateurs fonctionnent à l’électricité et peuvent représenter une part significative de la consommation totale du poêle.

Le niveau de réglage de la température

Ensuite, la consommation électrique d’un poêle à granulés dépend également du niveau de réglage de la température. En général, plus on augmente la température du poêle, plus on consomme de granulés et d’électricité. Ainsi, il est recommandé de ne pas surchauffer son habitation afin de maîtriser au mieux sa consommation électrique.

L’autonomie de l’appareil

Un autre facteur qui peut influencer la consommation électrique d’un poêle à granulés est son autonomie, c’est-à-dire le temps pendant lequel il est capable de fonctionner sans avoir besoin d’être rechargé en granulés. Plus cette autonomie est longue, moins on aura à allumer et éteindre le poêle, ce qui permet de limiter sa consommation électrique.

Quelle est la consommation électrique moyenne d’un poêle à granulés ?

Généralement, la consommation électrique d’un poêle à granulés varie entre 100 et 400 W, selon les modèles et les conditions d’utilisation. Pour vous donner une idée plus précise, voici quelques exemples :

  • Un poêle à granulés de 10 kW avec un rendement de 90% peut consommer jusqu’à 230 W;
  • Un poêle à granulés de 7 kW avec ventilation forcée et un rendement de 80% peut consommer jusqu’à 350 W.

Ces valeurs donnent une estimation de la consommation électrique lors du fonctionnement du poêle, sans tenir compte des phases de démarrage et d’arrêt qui peuvent également être énergivores.

Comment réduire la consommation électrique de son poêle à granulés ?

Afin de diminuer la consommation électrique de son poêle à granulés, plusieurs solutions existent :

  1. Choisir un modèle performant : il est essentiel de se renseigner sur les caractéristiques techniques de l’appareil et de privilégier ceux dotés d’un bon rendement et d’une faible consommation électrique;
  2. Régler correctement la température : pour éviter de surchauffer son habitation, il est important de régler son poêle à une température adaptée, autour de 20°C par exemple;
  3. Entretenir régulièrement son poêle : un entretien approprié permet de maintenir le bon fonctionnement de l’appareil et d’éviter les surconsommations d’énergie;
  4. Optimiser l’isolation de son logement : en limitant les déperditions thermiques grâce à une isolation performante, on peut réduire les besoins en chauffage et donc la consommation électrique du poêle.

Pour conclure, la consommation électrique d’un poêle à granulés dépend de nombreux facteurs tels que sa puissance, ses fonctionnalités (ventilation forcée ou non), le niveau de réglage de la température ou encore l’autonomie de l’appareil. Afin de minimiser cette consommation, il est recommandé de choisir un modèle économe en énergie, de bien régler la température et d’entretenir régulièrement son poêle.

Tutos-Poele : L'actualité autour du Bois !

Julien Lamentiere

Julien Lamentiere

Julien est le fondateur de Tutos-Poele , les poêles à granulés le fascinent et il a étudié minutieusement les accessoires permettant de consommer moins de pellets.

Commentaires

Avatar

Le 14 décembre 2023 à 11 h 10 min, Lepsik a dit :


Des généralités mais rien d'intéressant dans cet article un peu inutile.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.