astuces économiser pellets
Poêles

Économiser les granulés de bois : 7 astuces pour éviter la surconsommation de pellets

Par Julien Lamentiere , le 26 octobre 2023 - 5 minutes de lecture
4.2/5 - (4 votes)

Les granulés de bois, aussi appelés pellets, sont une source d’énergie renouvelable qui connaît un succès grandissant auprès des ménages souhaitant opter pour un système de chauffage écologique et économique. Cependant, leur consommation peut vite devenir élevée si l’on n’y prend pas garde. Voici quelques conseils et astuces pour vous aider à éviter la surconsommation de pellets.

1. Choisir le bon poêle à granulés

Le choix du poêle est essentiel pour assurer une bonne combustion des granulés et ainsi optimiser leur rendement. Il est recommandé de sélectionner un appareil possédant un rendement supérieur à 85 %. De plus, veillez également à choisir un modèle adapté à vos besoins en termes de capacité, de puissance et de contrôle.

A. Opter pour un appareil régulable

Pour éviter de gaspiller des pellets, privilégiez un poêle muni d’un thermostat ou d’une sonde de température permettant de moduler la puissance de chauffe en fonction des besoins réels. Un modèle avec une gestion automatique de la combustion sera encore plus efficace pour économiser les granulés.

B. Vérifier le réservoir à pellets

La capacité du réservoir a également son importance pour éviter la surconsommation : un stockage trop faible obligera à recharger régulièrement des pellets, entraînant une consommation d’énergie supplémentaire et un gaspillage potentiel. Privilégiez un réservoir suffisamment grand, en tenant compte de la taille de la pièce à chauffer et de vos besoins énergétiques.

2. Bien entretenir son poêle à granulés

Un entretien régulier du poêle est crucial pour garantir une combustion optimale et ainsi prévenir la surconsommation de pellets. Voici quelques bonnes pratiques :

  • Nettoyer fréquemment le brûleur : celui-ci doit être débarrassé régulièrement de ses cendres sous peine d’entraver la qualité de la combustion.
  • Vérifier l’étanchéité des joints : des fuites d’air au niveau des joints peuvent provoquer une entrée d’air parasite et nuire au rendement énergétique.
  • Contrôler le système d’allumage et d’extinction automatique : cela permettra d’éviter de consommer inutilement des granulés lors du démarrage et de l’arrêt du poêle.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour réaliser ces opérations d’entretien, ce qui vous garantira une intervention de qualité et conforme aux normes de sécurité.

3. Choisir des pellets de qualité

Tous les granulés de bois ne se valent pas : une qualité médiocre peut effectivement engendrer une mauvaise combustion et une consommation plus élevée. Il est donc primordial de sélectionner des pellets certifiés, répondant à des normes strictes en termes de teneur en humidité, de fines et de pouvoir calorifique.

Vous pouvez consulter notre classement des meilleurs pellets.

4. Adopter de bonnes habitudes de chauffage

À l’utilisation, veillez à adopter quelques gestes simples pour optimiser l’usage de votre poêle à granulés :

  • Régler la température ambiante à un niveau raisonnable (19 à 20°C) plutôt que de surchauffer la pièce.
  • Isoler correctement les portes et fenêtres pour éviter les déperditions thermiques et conserver la chaleur produite par le poêle.
  • Favoriser la distribution de l’air chaud dans les différentes pièces de votre logement grâce à un système de ventilation adapté.

5. Privilégier les heures creuses

L’électricité consommée par le poêle à granulés, notamment pour son allumage, peut entraîner un surcoût significatif sur votre facture énergétique. Pour réduire cette dépense, programmez – si possible – l’allumage automatique de votre poêle durant les heures creuses, périodes où le tarif de l’électricité est généralement moins onéreux.

6. Utiliser un programmateur

Pour éviter de chauffer inutilement, l’usage d’un programmateur horaire est fortement recommandé. Celui-ci vous permettra de déterminer à quel moment votre poêle s’allume et s’éteint, en tenant compte de vos habitudes de vie ainsi que des moments où le logement est occupé, comme les heures de travail ou d’école.

A. Ne pas chauffer lors de vos absences prolongées

Lorsque vous quittez la maison pour une durée significative, pensez à baisser la température du thermostat. Ainsi, vous ne consommerez pas de pellets inutilement pendant votre absence.

B. Moduler la puissance de chauffe

N’hésitez pas à ajuster la puissance de votre poêle selon les besoins : une température plus élevée pourrait être nécessaire le matin pour réchauffer rapidement le logement après une nuit froide, tandis qu’une température plus basse sera suffisante pour maintenir la chaleur tout au long de la journée.

7. Exploiter les sources de chaleur passives

Enfin, n’oubliez pas d’optimiser l’utilisation des sources de chaleur gratuites et passives dont vous disposez :

  • Ouvrir vos volets et rideaux en journée pour profiter au maximum de la chaleur apportée par le soleil.
  • Fermer les portes des pièces non chauffées pour centrer la diffusion de l’air chaud sur les espaces occupés.

En suivant ces conseils et astuces, vous serez en mesure de réduire sensiblement votre consommation de granulés de bois tout en profitant pleinement des avantages écologiques et économiques de ce mode de chauffage.

Tutos-Poele : L'actualité autour du Bois !

Partagez cet article :
Julien Lamentiere

Julien Lamentiere

Julien est le fondateur de Tutos-Poele , les poêles à granulés le fascinent et il a étudié minutieusement les accessoires permettant de consommer moins de pellets.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.