buche gelees astuces
Entretien

Bois de chauffage gelé : Ne faîtes pas ces erreurs, voici comment bien l’utiliser !

Par Julien Lamentiere , le 16 janvier 2024 — Stère de bois - 5 minutes de lecture
5/5 - (1 vote)

Avez-vous déjà rencontré des difficultés lors de l’utilisation de votre bois de chauffage durant les périodes de grand froid ? Le bois peut en effet absorber de l’humidité, ce qui réduit sa capacité à brûler correctement et nuit donc à la combustion. Pourtant, il existe des solutions simples pour éviter ce problème et optimiser l’utilisation de votre bois. Découvrez nos astuces pour un bois de chauffage gelé bien utilisé.

Comment reconnaître du bois de chauffage gelé ?

Les signes suivants peuvent indiquer que votre bois est gelé :

  • Une baisse de la température extérieure : lorsque le mercure descend sous zéro, il existe un risque important de gel du bois de chauffage.
  • Présence de givre ou de neige sur le bois : si vous constatez cette couche blanche caractéristique du gel, cela signifie que votre bois est humide et qu’il a capté la condensation.
  • Des traces d’humidité sur les bûches : des traces blanchâtres sont souvent visibles sur les bûches humides, surtout lorsqu’elles sont exposées au soleil direct.

Les conséquences d’un bois de chauffage gelé sur la combustion

Lorsqu’il est humide, le bois de chauffage perd en densité et en pouvoir calorifique. Par conséquent, la combustion est moins efficace et vous devez utiliser plus de bois pour atteindre la même température à l’intérieur de votre logement. Utiliser un bois gelé est donc non seulement peu économique, mais aussi mauvais pour l’environnement car il dégage davantage de particules fines et d’émissions polluantes.

Augmentation de la consommation en énergie

Lorsque le bois de chauffage est humide, il nécessite beaucoup d’énergie pour sécher avant de brûler convenablement. Cela entraîne une augmentation sensible des besoins en énergie et une utilisation moins performante du bois de chauffage. Il est donc préférable d’opter pour un bois sec afin d’économiser sur votre consommation énergétique tout en bénéficiant d’un air plus sain dans votre foyer.

Impact sur la qualité de l’air intérieur et extérieur

Un bois de chauffage gelé génère également davantage de fumée lorsqu’il brûle. Cette fumée contient des particules polluantes qui se répandent dans l’atmosphère, contribuant ainsi à la pollution de l’air extérieur et aggravant les problèmes respiratoires chez les personnes sensibles. En outre, cette fumée peut être nocive pour les occupants de votre maison si elle pénètre à l’intérieur de votre espace de vie. Assurez-vous donc que votre cheminée fonctionne correctement en faisant ramoner régulièrement ses conduits par un professionnel.

Nos astuces pour optimiser l’utilisation de votre bois de chauffage gelé

Heureusement, il existe des moyens simples pour améliorer la combustion et tirer le meilleur parti de votre bois de chauffage humide :

Stockez correctement votre bois de chauffage

Une bonne gestion du stockage de votre bois est primordiale pour éviter qu’il ne gèle. Rangez vos bûches dans un endroit sec et bien ventilé pour favoriser leur séchage et s’assurer qu’elles soient prêtes à l’emploi lorsque vous en aurez besoin. Veillez aussi à les protéger de la pluie et des intempéries avec une bâche ou un abri spécifique.

Faites sécher votre bois avant utilisation

Avant d’utiliser votre bois de chauffage gelé, pensez à le faire sécher pour éviter les problèmes de combustion liés à l’humidité. Pour cela, répartissez vos bûches sur une surface plane et laissez-les sécher quelques jours à l’intérieur, près d’un radiateur ou au soleil. Vous pouvez également utiliser un déshumidificateur pour accélérer le processus de séchage si nécessaire.

Utilisez du bois d’allumage et des briquettes de papier pour faciliter la combustion

Le recours à du bois d’allumage et des briquettes de papier peut aider à préchauffer votre foyer et faciliter la prise feu de votre bois de chauffage humide. Commencez par placer ces éléments au fond de votre cheminée puis ajoutez graduellement les bûches humides en veillant à respecter les espacements recommandés pour permettre une bonne aération.

Aérez régulièrement votre habitation

Un air intérieur sain et bien renouvelé facilite également la combustion de votre bois de chauffage humide. N’hésitez donc pas à aérer régulièrement votre logement, même lorsqu’il fait froid, pour garantir une meilleure qualité de l’air et optimiser le rendement de votre chauffage au bois.

En suivant ces conseils simples, vous pourrez profiter pleinement des avantages du chauffage au bois quelles que soient les conditions météorologiques hivernales en optimisant l’utilisation de votre bois de chauffage gelé. Il ne vous reste plus qu’à vous installer confortablement près de votre cheminée et savourer la chaleur agréable qu’elle dégage pour passer un hiver douillet et serein.

Tutos-Poele : L'actualité autour du Bois !

Julien Lamentiere

Julien Lamentiere

Julien est le fondateur de Tutos-Poele , les poêles à granulés le fascinent et il a étudié minutieusement les accessoires permettant de consommer moins de pellets.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.