Poêle à Granulés

Fabriquer ses propres granulés de bois avec une machine à pellet

Par tutos-poele , le 6 octobre 2020 , mis à jour le 28 octobre 2021 , 4 commentaires - 4 minutes de lecture
poele à granulés
5/5 - (7 votes)

L’hiver arrive et vous avez sûrement fait le plein de pellets ?

De mon côté c’est fait les 2 tonnes de Celticoat sont bien au sec chez mon fournisseur.

Mais savez vous que c’est possible de fabriquer vous même vos granulés de bois (pellets). Bien sûr le processus peut être long et il faut avoir du bois de qualité.

Ce procédé encore très peu connu. En effet la fabrication des granulés de bois soit même  peut vous faire économiser des euros mais il faut maîtriser le processus et être équiper d’une machine à pellet.

Dans tous les cas voici comment créer votre propre combustible pour passer l’hiver au chaud !

Etape 1 – Le choix de la matière première

La matière première joue un rôle essentielle dans la fabrication de vos pellets. Rappelez vous les pellets sont composés des résidus et des déchets issus de différents bois.

Pour la fabrication vous l’aurez compris il vous faudra du bois. 

Le type de bois peut être du bambou, des branches d’arbres on peu même les mélanger ensemble. Évitez les  feuillus , ce type de bois encrassera votre pôele à granulés et vous augmenterez les risques d’incendie.

Le plus important c’est la dimension que fera votre bois une fois broyé. Par ailleurs l’idéal étant d’avoir un taux d’humidité le plus proche de 12%.

Nous utiliserons une machine à pellets (presse à pellet) pour fabriquer nos granulés.

Etape 2 – Investir dans une machine à pellet

Vous vous en doutez, vous aurez besoin d’une machine à pellet (que l’on appelle également presse à pellet) pour confectionner vos granulés.

Cette machine va transformer le bois en granulés.

Au niveau des prix ça varie entre 1000 et 3000€.

Vous pouvez regarder le marché de l’occasion mais également les loueurs comme Loxam / Kiloutou ou Leroy Merlin.
Les plus bricolos pourront peut être fabriquer soit même leur machine.

Afin de contrôler l’humidité il faudra également investir dans un hygromètre.

presse à pellet
Voici à quoi ressemble une « machine à pellet »

Etape 3 – Le processus de fabrication

Broyer les branches

Broyez vos branches avec des dimensions adaptés à votre machine à pellet. Je vous conseille de prendre un broyeur avec une grille de calibrage.

Il faudra procéder à un second broyage afin d’obtenir un bois finement haché.

Sécher le broyat

Le bois étant vert et sûrement humide il va falloir le laisser sécher. Il faut un degré d’humidité  entre 10% et 14%. Vous pouvez vous mettre au défi de respecter les normes DIN + avec un taux inférieur à 10%

Voici un rappels des différents labels :

DIN+
NF Bio
Hauter Perf.
ENplus
Longueur en mm

Densité/Résistance

Humidité

Taux de cendres
<3% si qualité inf.)
Taux de fines

Masse volumique

Pouvoir calorifique en
Kwh/kg

< 40

> 97.5%

< 10%

< 0.7%

< 1%

> 600

4.6<X<5.3

< 40

> 97.5%

< 10%

< 0.7%

< 1%

650< X < 700

> 4.6

< 40

> 97.5%

< 10%

< 0.7%

< 1%
<0.5% le sac
> 600

4.6<X<5.3

Nous avons expliquer ces normes ici : https://www.tutos-poele.com/meilleurs-granules-poele/

Transformation en pellets

Une fois votre bois bien sec il faudra l’introduire dans la presse à pellet pour transformer le broyat en pelles !

A savoir sur la fabrication du granulés de bois

Est-ce que c’est facile ?

Ce n’est pas donné à tout le monde puisqu’il faudra de la place, de la matière première. Il faut donc récupérer des branchages, vous aurez beaucoup moins de difficultés en habitant en campagne.

Est-ce vraiment économique ?

Oui si vous avez la matière première, en générale 1 tonne de granulés de bois de qualité c’est entre 300 / 350 €. En quelques années vous pouvez rentabiliser votre machine à pellet.

N’oubliez pas aussi que c’est un processus écologique , puisque vous recyclez les déchets verts de votre jardin ;). On ne brûle pas ses déchets les amis! c’est mal.

Et je stock ça comment ?

Je vous conseille de regarder ce que propose GranuleBox leur produits sont top, de très bonne qualité. Vous avez des box pouvant stocker 33 à 55KG de granulés.

  • Machine à Découper Manuelle à Pellets Presse Hydraulique Manuelle pour Gaufrage Modèle de Presse Hydraulique Presse à Cadre Mode de Travail Manuel pour la Physique
  • Vdg premium chinchilla 12,5 kg
  • Vdg premium cobaye 10 kg

tutos-poele

Commentaires

Le 12 septembre 2021 à 10 h 55 min, Biaggio arnudi a dit :


Bonjour,
Très étonné de lire qu'il ne faut éviter les bois résineux pour la fabrication des pellets.
Sachant que pour les poêles a pellets, il faut privilégier le 100% résineux


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 12 septembre 2021 à 22 h 35 min, tutos-poele a dit :


Tout comme les feuillus tendres, les bois résineux possèdent un faible pouvoir calorifique. Du fait de leur teneur élevée en résine, ils s’enflamment très rapidement et sont très appréciés pour leur montée rapide en température. Si vous avez besoin de chauffer rapidement votre maison, les bois résineux comme le sapin ou le pin sont bien adaptés.

À l’usage, il faut cependant prendre quelques précautions. La flambée de résineux peut provoquer de petites projections hors du foyer appelées escarbilles. Toujours incandescentes elles peuvent abîmer un sol, ou enflammer une matière sensible. Pensez à protéger votre sol d’une plaque de protection pour éviter ce type de projection sur votre sol.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 3 octobre 2021 à 10 h 02 min, isoir a dit :


vous notez qu'il faut éviter les feuillus? J'imagine que c'est plutôt les résineux qu'il faut éviter?
Merci


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 15 novembre 2021 à 15 h 23 min, Nick a dit :


Non, ce site a bien raison. Les pellets sont faits à 100% avec du résineux. Renseignez-vous.
L'avantage du bois feuillu style chêne, frêne, charme, c'est la flambée lente des buches pour tenir la nuit (poêle à buches ou insert) Aucun intérêt dans un système automatique. Le résineux a même rapport énergie/volume légèrement meilleur et il est + facile à broyer.
Enfin les chaudières ou les poêles à pellets sont a double combustion/gazéification les gaz et les résines sont brûlées du coup l'argument du "résineux qui encrasse" n'est plus vrai. Dans tous les cas il faut ramoner 2 fois par saison.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.